L’EAU : UN VECTEUR D’EFFICACITE

La nature de l’eau est déterminante pour l’efficacité de vos traitements phytosanitaires.

Chaque exploitation agricole utilise une eau différente en fonction de sa provenance et de sa localisation géographique (eau d’adduction, eau de forage, lacs collinaires, récupération des eau pluviales etc…).

5 PARAMÈTRES concourent à fournir une eau + ou - efficace lors d'un mélange :

sa charge en matières organiques

sa dureté

son pH

sa conductivité

sa température

4 ACTIONS nécessaires pour une eau adaptée à vos traitements :

015-funnel
Filtrer et deminéraliser

Les matières organiques sont présentes dans toutes les eaux. Les particules solides, aux surfaces absorbantes, épongent une partie de la matière active des produits phytosanitaires lors du mélange.

De la même façon, la dureté de l’eau a un effet nuisible sur la bonne tenue des matières actives. Elle déstabilise les formulations et rend plus difficile les mélanges. Les sels minéraux et cations métalliques comme le Magnesium, le Calcium, le Fer bloquent les molécules des matières actives et neutralisent partiellement leurs actions. Ils engendrent également la formation de dépôts.

La filtration et la déminéralisation* élimine les éléments qui peuvent détruire ou neutraliser les matières actives, déstabiliser certains mélanges, limiter l’efficacité des tensio-actifs.

004-ph-meter
Adapter le PH

Chaque Produit Phytosanitaire a un pH spécifique qui peut varier de 1 à 12. Le pH de l’eau a une incidence capitale sur la dissolution du produit et sur sa durée de vie. Une matière active acide aura une meilleure dissolution dans une eau à pH acide que dans une eau à pH basique. Le pH est à l’origine de l’Hydrolyse, ce phénomène chimique détruit les matières actives.

exemples : une bouillie à base de desmediphame sera stable à pH7 ; par contre à pH9 la matière active sera détruite en 6 minutes. Le captane mélangé dans une eau à pH4, 32 heures avant qu’il commence à se dégrader; avec une eau à pH10, en 3 minutes il est complètement dégradé.

Adapter le pH de l’eau au même pH que le produit va permettre de placer les molécules des matières actives dans leur milieu de stabilité.

L’adaptation du Ph de l’eau permettra une durée de vie optimum du produit sans dégradation de la matière active 

014-thermometer
Augmenter la température

Une eau au dessus de 18°c permet d’uniformiser la bouillie et de stimuler les plantes lors de la pulvérisation pour favoriser la pénétration.

L’augmentation de la température favorise un meilleur mélange et une meilleure pénétration du produit

002-drops
Varier la conductivité

La conductivité de l’eau permet d’accroitre la rapidité de pénétration du produit dans la plante et éviter les phénomènes d’évaporation. Elle favorise l’échange produit/plante et augmente l’activité d’apport au niveau des tissus.

La variation de la conductivité stimule l’échange produit/plante

Meilleure dilution et suppression des dépôts

Optimisation des traitements grâce a une eau paramétrée selon le profil du produit

Augmentation de la rapidité d’absorption

VOUS ÊTES CÉRÉALIER

Ajustez vos doses sans perte d’efficacité.

Traitez vos cultures dans de meilleures conditions de pulvérisation

Sécurisez vos traitements et réduisez les intrants.

VOUS ÊTES ARBORICULTEUR

Sécurisez vos traitements pour gagner en qualité de récolte

Optimiser vos doses et vos volumes d'eau

Améliorez la lutte globale en maîtrisant vos intrants

VOUS ÊTES VITICULTEUR

Sécurisez vos traitements, diminuez vos intrants en gardant une gestion efficace de votre protection phytosanitaire

Ajustez vos doses sans perte d’efficacité

Atteindre plus facilement les objectifs des cahiers des charges auxquelles votre récolte peut être soumise (démarche HVE, Terra Vitis, Norme NF V01 etc…)

2017 - EQO SAS